Groupon fichiers pour lever 175 millions de dollars en IPO - Des Médias Sociaux - 2019

Anonim

Pas plus tard qu'hier, le PDG de Groupon, Andrew Mason, a pris la parole à la conférence D9 pour parler à Kara Swisher de All Things Digital. Mason a pris quelques jabs à Google Offres, a commenté sur les clones Groupon là-bas, et beaucoup évité de parler de l'introduction en bourse de la société. Après que Swisher l'ait constamment grillé sur le sujet, il lui a dit de changer de sujet car il n'avait que des «réponses de conneries».

Mais Mason devrait maintenant être prêt à ne parler que d'une introduction en bourse de Groupon, puisque la société a déposé un formulaire S-1 auprès de la SEC. Au début du mois de mai, il a été rapporté que l'initiateur du deal-a-day était pressé de rendre public. Près d'un mois plus tard, Morgan Stanley ouvre la voie alors que la société cherche à lever 175 millions de dollars dans le cadre d'une introduction en bourse.

Le moment semble juste. La société a récemment été évaluée à environ 20 milliards de dollars, et comme les critiques s'accumulent et que la sursaturation atteint un nouveau sommet, Groupon est prêt à voir une partie de cet argent. Il y a aussi la question des grands noms comme Google, Amazon et Facebook qui se lancent dans les transactions quotidiennes alors même que LivingSocial devient un challenger de plus en plus performant. Maintenant, Groupon est prêt à récolter les fruits de son innovation.

Dans un article de blog, Groupon propose simplement son communiqué de presse «incitant au bâillement» et remercie les visiteurs de s'être occupés de l'entreprise. Selon ce communiqué de presse, "le nombre d'actions à proposer et la fourchette de prix pour l'offre n'ont pas encore été déterminés. Une partie des actions sera émise et vendue par Groupon, et une partie sera vendue par certains actionnaires de Groupon. "Bien sûr, ce que révèle son S-1 est bien plus intéressant:

  • Les revenus du premier trimestre 2011 ont atteint 644, 7 millions de dollars.
  • En 2010, Groupon a généré des flux de trésorerie disponibles de 72, 2 millions de dollars.
  • La société admet qu'elle voit une forte concurrence de la part de Facebook, Google et Microsoft (Bing).
  • Au 31 mars, Groupon avait 208, 7 millions de dollars en trésorerie et équivalents de trésorerie.
  • Groupon veut investir dans l'expansion de sa force de vente, se développer à l'échelle nationale et internationale, et peut-être même acquérir des «entreprises complémentaires».
  • La société a perdu 413 millions de dollars en 2010.
  • Le salaire de Mason cette année? 575 $. C'est seulement en raison de la vente d'une quantité massive de stock - en 2010, il a pris la maison de 180 000 $.
  • Propriétaire de la plus grande partie de Groupon: Mason détient 7, 7%, Robert S. Solomon (fondateur, ancien président et COO) détient 6, 8%, Bradley A. Keywell (fondateur) possède 6, 9%, et Eric P. Lefkofsky (fondateur, président exécutif) ) possède 21, 6 pour cent.

Les amateurs de Groupon ne devraient pas craindre que le site ne subisse un changement drastique. Dans les documents déposés auprès de la SEC, une lettre personnelle de Mason explique que «même si nous sommes impatients d'être une société publique, nous avons l'intention de continuer à fonctionner selon les principes axés sur le long terme qui nous ont menés à ce point». Selon Mason, l'attitude excentrique de Groupon: "Nous sommes inhabituels et nous aimons ça … la vie est trop courte pour être une entreprise ennuyeuse."

Donc, est-ce juste une indication de plus que nous sommes dans les affres d'une vague IPO? Plus tôt cette année, nous avons énuméré un certain nombre de sociétés de médias sociaux qui étaient censées être publiques et nous sommes actuellement quatre pour six: LinkedIn, Pandora, Zynga, et maintenant Groupon ont tous déposé leurs formulaires S-1.