Facebook démarre 20 000 utilisateurs par jour, certains étant mineurs - Des Médias Sociaux - 2019

Anonim

Facebook a révélé qu'il supprime environ 20 000 comptes par jour pour violation des politiques du réseau social. Certains de ces comptes sont supprimés parce que leurs propriétaires sont mineurs. Facebook exige qu'une personne soit âgée de 13 ans ou plus pour s'inscrire à un compte.

Le conseiller en chef de la vie privée de Facebook, Mozelle Thompson, a fait cette annonce lors d'une réunion avec le comité de cyber-sécurité du Parlement australien. Alors que Facebook a mis en place un mécanisme pour détecter quand un enfant ment à propos de son âge, Thompson a admis que «ce n'est pas parfait».

Thompson a d'abord déclaré que tous les 20 000 comptes retirés quotidiennement appartenaient à des mineurs. Toutefois, Facebook a publié une déclaration qui dit qu'il supprime 20 000 comptes par jour pour une variété d'infractions - et pas seulement pour l'utilisation des mineurs.

"Chez Facebook, nous prenons la sécurité très au sérieux et nous avons été heureux de participer à une audience en Australie pour parler de nos politiques, pratiques et systèmes de sécurité", a déclaré la société dans un communiqué à PC Magazine . "Comme nous l'avons expliqué à l'audience, ces efforts comprennent la suppression de nombreux comptes tous les jours pour des activités telles que le spam, l'affichage de contenu inapproprié et la violation des restrictions d'âge."

Les infractions susceptibles d'entraîner le démarrage d'un utilisateur incluent le spam, l'envoi de contenu inapproprié et, bien sûr, le fait d'avoir huit ans et d'avoir 13 ans. Facebook n'a pas révélé son système de détection des utilisateurs qui ont créé un compte en falsifiant leur âge.

Selon une étude menée par le Pew Internet & American Life Project, près de la moitié des 12 ans aux États-Unis utilisent des sites de réseautage social. Ce chiffre ne va probablement pas bien avec les régulateurs aux États-Unis et à l'étranger. Facebook a déjà dit qu'il prévoyait d'embaucher un employé basé en Australie pour s'occuper spécifiquement des «questions de politique», ce qui inclurait certainement l'accès des mineurs.